Le tour du monde en 80 pains | potbrood
English flag Drapeau francais

potbrood

Le tour du monde en 80 pains | potbrood

Forme : pain levé

Pays d’origine : Afrique du Sud

Marque de fabrication distinctive : préparé avec de la bière et cuit en pot

Catégories : (7 et 8) cuit en pot comme les pains de mie sont cuits en moule, ouvert ou fermé, le potbrood est donc dépourvu de croûte et particulièrement onctueux

Signe particulier : il est le pain des Boers, les premiers colons néerlandais et français

Ingrédients : farine complète ; une canette de bière ; sel ; graines de tournesol ; poudre d’amande. Garniture : fromage râpé ; oignon émincé ; persil ; œuf dur

Le tour du monde en 80 pains | Afrique du Sud

Afrique du Sud

Ce « Finistère » du continent Africain qu’est l’Afrique du Sud fut découvert, on nous l’avait dit à l’école, par le portugais Bartolomeu Dias à la fin du XVe siècle, siècle où l’Europe sort de son lit pour partir à la conquête du monde – découverte confirmée par Vasco de Gama, autre Portugais, quelques années plus tard. Les Boers, des colons fermiers d’origine néerlandaise, allemande et française, vont alors progressivement prendre pied sur ces terres habitées de longue date par les Bantous, et fonder la colonie du Cap. Ils transportent avec eux leurs croyances, leurs coutumes, leur art de vivre. La confrontation avec les premiers habitants du Cap ne se passe pas très bien. Pas davantage avec la nouvelle puissance coloniale britannique qui incite les Boers à migrer vers l’intérieur des terres et à fonder deux Républiques indépendantes : la République du Transvaal et l’Etat libre d’Orange.

Les pionniers néerlandais et français préparent alors un pain au pot, comme Henri IV sa célèbre poule. Ce pain est demeuré parmi un éventail de pains savoureux, comme le boboti (pain de viande), le pain aux herbes, le mieliebrood (pain de maïs), etc., et présente donc cette originalité d’être cuit au charbon de bois, dans un récipient clôt, ou aujourd’hui au braai, le barbecue local. Les recettes varient et il est bien difficile d’imposer une manière originelle de faire.

On pétrit ensemble la farine complète, la valeur d’une canette de bière, des graines de tournesol, de la poudre d’amande. La pâte est mise à pousser sous un linge une bonne heure. Avant d’enfourner, on entaille le sommet du potbrood et on garnit ces entailles d’un mélange d’oignons émincés, de persil, de fromage râpé et d’œuf dur écrasé. On cuit en pot fermé placé sur le charbon de bois pendant une heure ou au braai, 45 minutes.